Equipe Artistique

sowilaSowila Taïbi

Après un premier prix du Conservatoire d’Art Dramatique de Paris Vème en 1985, elle diversifie sa pratique théâtrale avec Monika Pagneux (professeur à l’Ecole Lecoq), étudie la Commedia dell’arte au sein de l’Atelier Théâtre Mime de Paris et suit la formation du Sapajou, l’école d’Annie Noël pendant deux ans.

Co-fondatrice de la compagnie « Les Tréteaux du Lys », elle adapte, met en scène et interprète mystères, farces et fabliaux issus du répertoire médiéval. De sa rencontre avec Jaufré Darroux naît la compagnie « Skald » en 1999.

Elle perfectionne sa technique du conte auprès de Pépito Matéo et d’Abbi Patrix à la Maison du Conte de Chevilly-Larue, approfondit la tragédie antique avec Farid Paya au Théâtre du Lierre.

Elle a développé un travail vocal auprès de Renée Haas et Raymonde Viret (répertoire lyrique), de Catherine Jousselin (répertoire médiéval) et avec le Pôle Voix 93 (répertoire de chants du monde). Elle a étudié les percussions africaines avec Paul Noyer et Jaufré Darroux, la danse indienne avec Kamadev, le flamenco avec Catherine Alvarez ainsi que la forme yang du Taï-chi chuan et le kendo avec Thierry de Fontenay.

Depuis plusieurs années, elle anime également des stages et ateliers théâtre dont l’aboutissement est la création de spectacles qu’elle met en scène.

 trigonon jaufre 5Jaufré Darroux

Etudie et approfondit en autodidacte la pratique de la harpe pendant 18 ans. Avant d’entrer dans l’aventure de l’improvisation modale contemporaine, il aborde plusieurs répertoires : les musiques traditionnelles, celtiques et sud-américaines, le Jazz, la musique médiévale. Sa démarche d’improvisateur se nourrit notamment des conceptions musicales de l’Inde et de la Chine.

Avec la naissance de la compagnie « Skald » en 1999, il diversifie sa pratique instrumentale et vocale : compositions et improvisations s’enrichissent d’une variété de timbres, indispensable à l’évocation du répertoire mythologique et légendaire.

Considérant le rôle du musicien comme celui d’un transmetteur, sa carrière d’artiste se complète naturellement de celle d’enseignant diplômé d’Etat. Il a travaillé pour le Conservatoire National de Région de Seine Saint Denis (93), le Centre des Arts des Mureaux (78), le Conservatoire de musique de Gisors (27).

 

photo-jean-denis   Jean-Denis Toumit

 Commence l’apprentissage de la musique traditionnelle bretonne en autodidacte à l’âge de 15    ans. Il débute par  la flûte irlandaise, étudie la bombarde et le biniou, puis se passionne pour les flûtes et les hautbois de différentes origines. Il se tourne alors vers d’autres répertoires traditionnels et étudie la gaïda bulgare, la veuze, la musique médiévale et la musique à danser de la Renaissance, lors de nombreux stages auprès de Petko Stefanov, Thierry Bertrand, Robin Joly et Michèle van den Broucque, il joue également actuellement dans l’ensemble Waraok (musiques du Moyen-Âge et de la Renaissance) qu’il a lui-même fondé en 2000.